4
1er juillet 2020 #154
 
 
PERFORMANCES DES FONDS DE LA GAMME CLARESCO AU 01/07/2020
 
 
PERFORMANCES DES MARCHÉS AU 01/07/2020
 
 CLARESC'ALLOC : Le simulateur d'allocations de portefeuille
 
Découvrez la nouvelle version 2.1 de Claresc'alloc Plus simple, plus rapide plus de fonds et encore plus de contrats! Jamais une allocation de portefeuille n'aura été aussi simple !...
 
L'allocation de la semaine...
 
Chaque semaine retrouvez une allocation conseillée source CLARESC'ALLOC
 
 
Cette semaine un Profil Equilibré chez VIE PLUS...
YTD -1,60%  5 ans +28%  Volatilité 9%
 
 
 
REPLAY PRINCIPES ALLOCATIONS
 
 
lire la vidéo
 
REPLAY FORMATION SIMULATEUR
 
 
lire la vidéo
 
 
Semaine du 24/06 au 01/07/2020
Par Hugues Lerche gérant des fonds
CLARESCO ALLOCATION FLEXIBLE
CLARESCO PLACEMENT
Fin de rédaction le 1er juillet 2020
 
 
Malgré des indicateurs économiques plutôt satisfaisants, le stress des investisseurs reste important avec l’aggravation de la situation sanitaire aux US. Et ce n’est pas l’absence de réaction du président Trump à la dégradation de la situation qui va aider les US à mieux lutter contre la maladie.
 
.... Les publications des résultats des entreprises pour le deuxième trimestre seront les principales actualités des prochaines semaines. Nous aurons alors une vision exacte de la situation économique réelle et peut-être quelques perspectives pour les prochains mois. D’ici là, les marchés devraient rester partagés entre les craintes d’une deuxième vague massive et les espoirs liés aux tests de vaccins en cours et à la reprise économique à laquelle nous assistons.
 
Sur Claresco Allocation Flexible, nous avons commencé à réduire légèrement l’exposition actions du portefeuille avec la mise en place d’une couverture optionnelle échéance proche (juillet) pour le cas où l’épidémie continuerait de s’aggraver aux US. Le reste du portefeuille est resté globalement inchangé.

Sur Claresco Placement, nous avons allégé l’exposition actions du portefeuille avec la vente d’ETF CAC40. L’exposition actions du portefeuille baisse ainsi de 2%, passant à 29%. Du côté des taux, il n’a pas eu d’évolution sur la semaine.
 
 
Exposition Fonds Flexibles au 01/07/2020
 

Par Alain du Brusle
Gérant Actions
Gérant des Fonds Claresco Avenir - PME - Europe
Comité de gestion
Fin de rédaction le 1er Juillet
Analyse macro-économique
 
Au cours des deux dernières semaines (du mardi 16 juin au mardi 30 juin), les marchés actions affichent un léger recul en Europe (DJ600 : -0,8%) et aux Etats- Unis (S&P500 : -0,8%). La plupart des indicateurs économiques confirment que l’activité redémarre suite aux sorties de confinement avec des rythmes plutôt supérieurs aux attentes. Cependant, la poursuite de la progression de...
 
...l’épidémie dans certains Etats du Sud des Etats-Unis, en Amérique Latine et en Inde entretient l’inquiétude sur un possible retour à des confinements qui viendraient freiner le redémarrage de l’économie, ainsi qu’à une persistance du risque épidémique pour l’automne prochain dans l’attente de vaccins qui ne devraient pas arriver avant 2021.
Sur l’ensemble de l’année 2020, alors que les nouvelles économiques à court terme sont plutôt encourageantes, les estimations de PIB continuent d’être révisées à la baisse, ce qui suggère qu’au-delà du rebond actuel, un certain nombre de secteurs devraient rester à la traine, avec à la clé une montée du chômage et des déficits, et une baisse du pouvoir d’achat. On peut également craindre que le maintien de l’incertitude sanitaire et le contexte préélectoral aux Etats-Unis n’incite un certain nombre d’entreprises à différer leurs investissements.
Avec des reculs de PIB pour l’année 2020 attendus entre -5% et -10% (voire en deça) dans les principaux pays européens, nous pensons que l’impact sur les résultats des entreprises sera massif. Les prévisions de BPA tablent désormais sur un recul de l’ordre de 25% en 2020. Nous pensons que cet ajustement n’est pas terminé, même si une partie du chemin a désormais été faite. La saison des résultats devrait apporter des éléments sur les dégâts du T2 et les perspectives de redressement au T3 et en fin d’année.
 
Scénario Central
 
Nous conservons l’hypothèse que la sortie progressive du confinement s’étendra dans le monde jusqu’à fin août, avec une prolongation possible, mais sans retour à des confinements aussi stricts que ceux des deux derniers mois. Dans ce contexte, nous tablons sur un recul du PIB de l’Europe et des Etats-Unis compris entre 5% et 10% pour l’ensemble de l’année 2020, avec un 2e trimestre en chute marquée (-20/-25%) et un 2e semestre...
 
...nettement meilleur, sans toutefois retrouver les niveaux de 2019. Le maintien d’incertitudes sur le COVID et la perspective des élections américaines de novembre et du brexit en fin d’année ne plaident pas pour une accélération de l’investissement des entreprises privées, alors que l’investissement public mettra du temps à démarrer.
L’année 2021 devrait afficher un net rattrapage, ne serait-ce qu’en raison d’un effet de base très faible sur la période mars à juillet. Au-delà de 2021, nous pensons que la croissance économique demeurera relativement molle à l’image de la moyenne des 5 dernières années. A moyen terme, l’accélération des écarts de richesse et l’augmentation de l’endettement des Etats sont une menace croissante pour l’équilibre politique et social des pays développés.
En termes de bénéfices par action, nous tablons sur un recul compris entre 30% et 50% en 2020, suivi d’un rebond compris entre +30% et +50% en 2021, soit un scénario médian dans lequel les BPA 2021 demeurent 20% inférieurs à ceux de 2019, et 30% inférieurs à ce qu’ils auraient été hors COVID-19. Un retour aux niveaux de 2019 ne devrait pas être atteint avant 2022, avec de forts écarts entre secteurs. Malgré l’enthousiasme actuel, les marges d’incertitude demeurent élevées. Une extinction du virus pendant l’été est une possibilité mais un risque de résurgence à l’automne ne peut être exclu. Par ailleurs, en l’absence de traitement et/ou de vaccin, le maintien de certaines mesures de précaution sanitaire demeurera un frein pour certaines activités.
 
 
L’augmentation de l’endettement des Etats (+15/20 points de dette/PIB en 2020e, soit 120% pour la France et 155% pour l’Italie) renforce la perspective de taux très bas pour de nombreuses années, ce qui est un facteur de soutien pour les multiples de valorisation des marchés actions (comme on l’a déjà vu en 2019). Si l’on retient l’hypothèse médiane de résultats 2021 30% inférieurs à ce qu’ils auraient été sans COVID-19, avec des multiples de valorisation 20% plus élevés (soit pour l’Europe 19x les BPA 2021 au lieu de 16x), on arrive à une baisse de 10/20% par rapport à fin 2019 cohérente avec les niveaux actuels.
Notre analyse de la crise actuelle est qu’elle ne va pas entrainer un changement radical des modes de fonctionnement du monde, mais qu’elle agit comme un accélérateur de tendances déjà à l’œuvre depuis de nombreuses années, à savoir une accélération de la transition numérique avec un poids renforcé des préoccupations ESG. Dans un contexte de japonisation croissante des pays développés avec des taux proches de zéro et une croissance de plus en plus molle, nous pensons que les marchés vont payer des multiples de plus en plus élevés pour les valeurs capables de délivrer une croissance pérenne tandis que les valeurs considérées comme « value » continueront de sous-performer.
Dans ce contexte, nous gardons notre préférence pour un mix sectoriel qui privilégie les valeurs de croissance durable (technologie, santé, certaines entreprises leaders dans l’industrie et les biens de consommation) dont la dynamique de moyen terme demeure pérenne.
 
Les principaux événements à venir qui pourraient affecter les marchés sont :
-
- Evolution du risque épidémique de coronavirus dans le monde : plus de liberté et progrès vers un vaccin/remède vs. risque de rechute
- Evolution des indicateurs macro-économiques : ampleur du rebond de la production et de la consommation vs. évolution des faillites et du chômage
- Evolution de la réponse des Etats et des Banques centrales pour aider les entreprises et les ménages à faire face à la crise actuelle
 
BFM Business du Vendredi 19 juin
 
Retrouvez Alain du Brusle sur BFM Business ce vendredi 19 juin
 
Replay
Par Alain du Brusle
Gérant Actions
Gérant des Fonds Claresco Avenir - PME - Europe
Fin de rédaction le 9 juin
 

Mai 2020
En mai, les marchés actions ont progressé en Europe (StoxxEurope 50NR: +1,8%, Eurostoxx50NR: +4,7%, CAC40NR: +3,2%) et aux Etats-Unis (DJINR : +4,5%, SP500NR : +4,7%), soutenus par un déroulement sans heurts des sorties de confinement et par l’annonce d’un plan relance de 750 Mds€ où l’Europe propose pour la première fois une véritable mutualisation des dépenses en faveur des pays du sud. Les données économiques publiées confirment l’ampleur du ralentissement de l’économie mondiale à des niveaux inédits avec une montée importante du chômage et une hausse des faillites, mais on note une nette amélioration en ce qui concerne le sentiment et les perspectives.
En Europe, l’élan est venu des secteurs matières premières (+8%), industrie et technologie (+7%), tandis que les secteurs pétrole/banques/loisirs (-1%) et l’assurance (-2%) ont affiché un léger recul.
Aux Etats-Unis, les secteurs du S&P 500 les plus dynamiques ont été la technologie et les matières premières (+7%) et les services de communication (+6%). La consommation durable, l’immobilier et l’énergie sont restés en retrait (+2%) mais aucun secteur n’a été dans le rouge.
 
Claresco Avenir
 
(+5,8% à 216,84 euros, indice de référence 90% CAC Mid & Small NR + 10% EONIA : +4,6%) : La sélection de valeurs a été soutenue par la progression >18% de valeurs comme ALD, Argen-X, Aubay, Bilendi, Eurofins, Ipsos et Trigano. Nous avons procédé à de nombreux arbitrages ce mois-ci (50 opérations) et avons notamment renforcé Assystem, Bilendi, Ekinops, Eurazeo, Eurofins, Iliad, Korian et Spie. Nous avons pris des profits sur Sartorius Stedim Solutions30 et Trigano, et avons allégé Ipsen et SEB. Enfin nous avons sorti Claranova. Depuis le lancement (14/9/10), le fonds progresse de 117% (Ind. de réf : +75%).
 
Télécharger le Reporting
Claresco Foncier Valor
 
(+1,9% à 102,28€, EPRA/NAREIT Eurozone Capped NR : +1,7%) : Le fonds est totalement investi pour accompagner le rattrapage des valorisations. Peu de mouvements ont été effectués au cours du mois de mai. Essentiellement les nombreux dividendes reçus ont été réinvestis de manière équilibrée : Montea et Intervest dans la logistique belge, Gecina, TLG ou Merlin dans les foncières de bureaux ou à dominante bureaux, Klépierre dans le commerce. Les options de paiement des dividendes en actions ont été privilégiées pour bénéficier des décotes importantes (Covivio, Intervest). Le fonds a participé au placement des actions propres du promoteur européen Immobel.
 
Télécharger le Reporting
Claresco USA
 
(+3,3% à 250,25 euros, indice DJINR converti en euros : +3,1%, avec un impact négatif de 1,4% du US$) : Notre plus forte exposition au secteur des technologies et des services de communication nous a encore permis de mieux performer que le marché. Le Fonds a également bénéficié de sa forte exposition aux semi-conducteurs (+7,3% en $ sur le mois), avec notamment nVidia (+22%). Nous restons toujours très surexposés au secteur des technologies, estimant que ce secteur reste paradoxalement un secteur plutôt défensif dans la crise que nous subissons actuellement. C’est aussi le secteur qui devrait repartir en premier et le plus fortement lors de la reprise économique de par son positionnement « stratégique » lié aux dépenses en infrastructures 5G et à l’IA.
 
Télécharger le Reporting
Claresco PME
 
(+6,2% à 150,19 euros, indice de référence 90% CAC Small NR + 10% EONIA : +5,4%) : La sélection de valeurs a été soutenue par la progression >20% de valeurs comme Argen-X, Aubay, Basic Fit, Bilendi, Morphosys, Trigano et Voyageurs du Monde. Nous avons entré McPhyEnergy et Nacon, et renforcé Ateme, Bilendi, Ekinops, ENVEA et Kinepolis. Nous avons pris des profits sur Galapagos, Robertet, Soitec et Trigano, et allégé Delta Plus. Depuis le lancement (26/02/2014), le fonds progresse de 50% (indice de réf : +17%).
 
Télécharger le Reporting
Claresco Placement
 
(+0,70% à 277,78euros, indice de référence 20% MSCI World Index en € + 80% Bloomberg Investment Grade Corporate Bond Index : +0,40%) : Le compartiment actions (renforcé de 28% à 30% du portefeuille, composé de valeurs à dominante défensive) progresse de 1,8%. Le compartiment des obligations à taux fixe (stable à 46% du portefeuille) progresse de 1,1% (baisse des spreads sur le high yield). Le compartiment des obligations indexées sur taux variable (stable à 5% du portefeuille) recule de 2,7% (hausse des spreads sur les financières). La part du monétaire et des liquidités (21% du portefeuille) demeure élevée pour tenir compte du manque d’attractivité des compartiments obligataires.
 
Télécharger le Reporting
Claresco Allocation Flexible
 
(+3,11% à 135,14 euros, indice de référence 50% Eurostoxx50NR/50% EuroMTS3-5 ans : +2,20%) : le fonds est resté surexposé aux marchés actions durant le mois avec peu de grands mouvements dans le portefeuille. Nous avons réalisé quelques opérations opportunistes sur des ETF CAC et Eurostoxx 50. Nous avons également renforcé notre position en foncières cotées (Unibail) et dans la technologie avec du Nasdaq et du Micron Technology. Au niveau des couvertures actions, nous conservons une position optionnelle arrivant bientôt à échéance, mais dont l’utilité faiblit au fur et à mesure de la hausse des indices. Du côté des taux, nous restons franchement conservateurs, préférant largement les actions aux obligations.
 
Télécharger le Reporting
Contact
 
Laurent Durin Monteillet
DGA en Charge du Développement
Dir. 01 53 45 38 24
Mob. 07 60 56 44 55
Mail: l.durin@claresco.fr
 
www.claresco.fr
 
 
Avertissement : La remise du document à tout investisseur relève de la responsabilité de chaque commercialisateur, distributeur ou conseil. Il a été réalisé dans un but d’information uniquement et ne constitue ni une offre ni une recommandation personnalisée ou une sollicitation en vue de la souscription d’un produit ou d’un service. CLARESCO FINANCE attire l’attention des investisseurs sur le fait que tout investissement comporte des risques, notamment des risques de perte en capital. CLARESCO FINANCE rappelle que préalablement à tout investissement, il est nécessaire de se rapprocher de son conseil pour évaluer et s’assurer de l’adéquation du produit ou du service en fonction de sa situation, de son profil et de ses objectifs. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des performances futures. Les informations légales concernant les OPC, notamment les prospectus complets sont disponibles sur demande auprès de la société ou sur le site Internet www.claresco.fr. Les informations contenues dans ce support sont issues de sources considérées comme fiables, à sa date d’édition.
Si vous ne souhaitez pas être destinataire de ces documents, ou si vous souhaitez accéder aux informations vous concernant, il vous suffit de l'exprimer par écrit à l'adresse email contact@claresco.fr en retournant le présent message et en précisant votre nom et prénom. Conformément à la Loi Informatique et Libertés 78-17 du 6 janvier 1978 (modifiée par la loi 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel) et au Règlement Général sur la Protection des Données 2016/679/EU (RGPD), vous disposez sur les informations collectées d'un droit d'accès, de rectification, ainsi que d'un droit d'opposition concernant leur cession. Parce que nous sommes très attentifs à la transparence et au traitement de vos données sur la base de l’intérêt légitime, nous avons rendu le processus de traitement de vos données personnelles encore plus clair et nous avons mis à jour notre politique de confidentialité pour nous mettre en conformité avec ces nouvelles réglementations. Pour en obtenir les modalités, vous pouvez adresser un email à contact@claresco.fr

RÉSERVÉ AUX PROFESSIONNELS/INVESTISSEURS QUALIFIÉS
– NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC –

 
 
 
Cet e-mail a été envoyé à melody@clubpatrimoine.com
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur CLARESCO FINANCE.
 
 
 
CLARESCO Finance
32 rue de Monceau
75008 Paris
l.durin@claresco.fr
Twitter
LinkedIn
 
 
© 2020 CLARESCO FINANCE